Comment sentir le vin lors d’une dégustation ?

Comment bien sentir le vin ? Cette question semble n’avoir pas sa raison d’être et pourtant c'est une question importante et mérite de réponse. Alors, il est possible de sentir de vin et cela se fait par la dégustation qui se déroule en 3 phases.  L’œil, l’odorat et la langue sont les trois éléments qu’il faut pour déguster un vin. Le deuxième élément sera traité dans cet article.

Les étapes pour sentir le vin

Lorsque le vin vous est servi ou que vous vous vous servez le vin, la chose à faire premièrement est de sentir directement la fin. Il n’est pas question de procéder à l’agitation avant de sentir le vin ; cliquez pour en savoir plus sur la dégustation du vin. Vous prenez le verre rempli de vin et vous approchez votre nez pour sentir les odeurs qu’il dégage.  Cela vous permettra de connaître aussi l’arôme du vin servi. L’étape suivante pour déguster le vin consiste à remuer le vin en sens unique puis sentir à nouveau les arômes qu’il dégagera de plus.  Cette façon de faire fait aussi libérer les plus lourdes particules. Ce n’est pas fini, il reste une dernière étape qui consiste à boire le vin et ensuite sentir le reste du vin dans le verre. Parce que le vin a été en contact avec l’oxygène, cela permet une libération totale des particules lourdes.

Que sentir de façon concrète dans le vin ? 

Les trois étapes décrites plutôt pour déguster permettent de sentir le vin. L’objectif pour lequel il faut sentir le vin est de connaitre son origine du vin. Autrement, c'est une manière de connaitre l’environnement d’où vient le vin, à savoir : le climat et le sol de culture du vin. Sentir le vin, c’est aussi l’occasion de détecter son cépage. Il y a plusieurs types de cépages tels que le merlot, le pinot noir, la syrah, etc.  Une simple dégustation du vin permet de savoir la méthode utilisée pour sa préparation.