Quelques raisons de choisir une SAS

La création d’une société exige tout un processus. L’une des étapes de ce processus est relative au statut juridique qu’il faut choisir pour la société. À cet effet, de nombreuses personnes optent pour une société à responsabilité limitée. Dans le même temps, ils sont nombreux à accorder leur préférence à la SAS à cause de ses nombreux avantages. Dans cet article, on vous propose de découvrir quelques raisons d’opter pour une SAS.

Une forme de société qui accorde une grande liberté 

L’une des raisons pour lesquelles il faut choisir une SAS est relative à la liberté. La SAS permet à ses dirigeants de définir eux-mêmes leurs règles d’organisation et de fonctionnement. Vous allez comprendre dans cet article que c’est une forme de société qui n’est pas forcément dirigée par un conseil d’administration. 
En effet, la SAS est une sorte de prolongement de société anonyme. Elle peut être constituée par une seule personne, auquel cas on parle de SASU. Dans tous les cas, elle ne se voit pas appliquer les mêmes règles d’organisation et de fonctionnement que celles auxquelles sont soumis les actionnaires d’une société anonyme. 
Alors que cette dernière fonctionne avec un conseil d’administration, les actionnaires de la SAS peuvent décider de fonctionner avec un président. De plus, ils ont la liberté de définir le montant du capital de leur société. C’est donc d’une grande liberté qu’ils jouissent. C’est d’ailleurs à cause de cette liberté que de nombreux entrepreneurs choisissent la SAS ces dernières années.

Une forme juridique qui favorise l’optimisation fiscale 

La liberté n’est pas la seule chose dont bénéficient les acteurs d’une société par actions simplifiées. Ils bénéficient aussi d’une optimisation fiscale. En réalité, il est très difficile d’optimiser la fiscalité de son entreprise si l’on a opté pour une forme juridique autre que la SAS pour son entreprise. 
La SAS vous permet d’optimiser facilement votre fiscalité. L’entrepreneur qui décide d’exercer son activité sous une société par actions simplifiées ne paiera pas grand-chose pour impôts à l État et ce, peu importe le régime fiscal, auquel il est soumis.